Comment passer facilement au https

coupler-reseau-sociaux-et-referencement
G1site.com explique les liens entre réseaux sociaux et référencement
juillet 10, 2017

Comment passer facilement au https

passer-son-site-en-https

Depuis les dernières mises à jour de Google, passer son site en https n’est plus une option mais une étape importante exigée par Google. Plusieurs sites web ont vu leur trafic chuter sur les SERP, il y a donc urgence de se poser les bonnes questions. Google prend-il sérieusement ce filtre en compte dans ses récoltes d’informations et d’évaluation ? En effet, Google a annoncé officiellement que désormais tout web master doit prendre en compte dans son travail de référencement naturel le critère de la sécurité. C’est une forme de sensibilisation. Cette démarche vise à renforcer la sécurité des sites sur la toile que le géant du SEO semble vouloir démocratiser. Nous avons tous vu apparaître (progressivement) une signature AMP dans le listing des résultats des recherches de la première page de Google. Comment s’opère donc le passage d’un serveur classique http vers la nouvelle norme dite serveur https ?

Positionnement vs trafic

Beaucoup de web masters ont observé un changement partial sur leurs résultats habituels. Ce qui nous emmène à poser une question fondamentale, sur l’opposition du trafic et du positionnement. Une chose est sure, négliger un critère important dans l’optimisation du son site web (passage au serveur https) se traduira tôt ou tard par une baisse en terme de trafic. Cela se traduira systématiquement par une chute de positionnement dans les résultats. Afin d’éviter de désaltérer la stabilité de son référencement, il est judicieux d’instaurer une transition stable vers l’https. En effet plusieurs hébergeurs proposent nativement la possibilité d’avoir un site https. En bénéficiant d’un hébergement mutualisé chez OVH, vous pouvez automatiquement bénéficier d’un certificat SSL. Un changement qui s’opère sur l’ensemble de votre site web. Toutefois la configuration de ce type de manipulation n’est pas aussi simple qu’on pourrait le penser. La manipulation demande tout de même quelques connaissances en matière de configurations des serveurs, notamment sur le passage obligatoire par le fichier serveur .htaccess.

Les étapes du passage à l’ HTTPS

Comme nous avons évoqué précédemment, avoir un certificat SSL est le premier point de départ au passage vers l’ HTTPS. Cette acquisition vous donne accès à plusieurs options afin de déclencher le nouveau fonctionnement du domaine sécurisé. Il vous serait ensuite très simple d’aller générer des certificats. Pour cela il suffit de vous rendre sur votre outil de management et de générer autant de certificats que vous voulez. Vous pouvez avoir recours à des manipulations supplémentaires si vous êtes sur un serveur dédié. Mais la tâche reste relativement abordable pour un novice dans le cas d’un serveur mutuel, notamment celui d’ OVH. Pour poursuivre la démarche de mutation progressive, il devient ensuite urgent d’aller préparer les redirections. Pour se faire, il faut ouvrir le fichier « .htaccess » et inscrire les lignes de code nécessaires. On traduit cette opération par un ordre donné à la machine afin d’aller identifier les nouveaux chemins d’ urls. Vue l’ampleur du sujet certaines boîtes de conseils comme web evolution proposent d’assister les web masters et les particuliers (modérateurs de blogs, admins, etc.), afin de rebondir et de surmonter dignement cette étape critique.

Comments are closed.